Perché ou puissamment vivant ? (3/3)

Rebrancher à son ambition d’enfant, folle et sans limite, est la première étape indispensable.
C’est ce dont je parlais dans les deux précédents articles. (ici et ici)

Mais pour trouver le mouvement en avant qui vous portera vers vos rêves, pour goûter à l’impulsion, il faut maintenant faire un premier pas !

« Nous ne nous élevons pas au niveau de nos ambitions. Nous chutons au niveau de notre pratique quotidienne. » Archiloque

Prendre du recul … pour mieux se lancer !

Ces derniers temps, des signaux forts m’ont invité très franchement à faire une pause.
Faire une pause, pour moi, ce n’est pas passer mes journées à ne rien faire sur une île paradisiaque, ne plus penser à rien pendant 15 jours, puis revenir me prendre la tête dans mon quotidien de la même façon qu’avant la pause !

Faire une pause, pour moi, c’est prendre le temps de regarder mes fonctionnements et dysfonctionnements que je n’ai plus le temps d’observer au quotidien.
C’est l’occasion d’une énorme prise de recul, pour mieux faire bouger ce qui doit bouger, et repartir sur les bons rails !

Si je me retrouve aujourd’hui dans la nécessité de faire une pause, c’est que mon quotidien me fatigue plus qu’il ne me nourrit.
Et si je ne regarde pas ça, si je ne change pas (des petites habitudes ou des grands fonctionnements), je fonce droit dans le mur.

C’est souvent comme cela aussi que commence à dysfonctionner nos relations aux chevaux. D’abord, il y a un comportement de notre cheval qui ne nous convient pas.
Puis nous avons une réaction qui ne convient pas non plus.
Et l’engrenage tourne, et les réactions inconvenantes s’accumulent des deux côtés, et la relation s’effrite … parfois jusqu’à la séparation !

C’est tout l’intérêt d’être accompagné : avoir, grâce à un regard extérieur, accès à une prise de recul qui nous permet de revenir à des bases saines et solides !

Des habitudes au service de tes grands rêves

Une fois que je reconnecte à mes grands rêves, si je ne change rien à mon quotidien, c’est parfaitement perché de croire pouvoir les atteindre !
Aucune prière, aucune force de conviction, aucun hasard, aucune chance sortie mystérieusement de l’univers, ne saura vous les apporter sur un plateau !

Être vivant, pleinement et puissamment vivant, c’est regarder où j’en suis, regarder où je veux aller, et faire le premier pas qui me permet d’aller du premier vers le second point !

Si ton quotidien nourrit ton ambition, il ne rend pas tes rêves plus facile : mais il les rend plus accessible.

ÊTRE pour FAIRE pour AVOIR

Souvent, on pense manquait d’une chose, qui quand on l’obtiendra nous libérera de tout nos problèmes.
Par exemple : « Je m’ennuie avec mon cheval parce que je n’ai pas de camion, et on en a marre de tourner toujours en rond dans la même carrière »
Ici, on regarde le problème comme étant un manque D’AVOIR (camion) pour FAIRE (prendre du plaisir) pour ÊTRE (être épanoui dans la relation à son cheval)

Bien souvent, si je trouve un camion pour résoudre ce problème, je vais m’éclater les 2 premiers mois, puis je ne sortirai plus parce que tout est trop loin, parce que c’est chiant de voyager seuls, de se préparer des heures pour quelques minutes de plaisir, etc.

Parce que le problème n’est pas là …

Si plutôt que de regarder l’AVOIR, j’observe l’ÊTRE : je vais rapidement me rendre compte que mon quotidien ne nourrit pas mes rêves.
Dans l’exemple au dessus, peut être que je vais observer que quand je suis avec mon cheval, je ne suis pas connecter à nos envies et besoins profonds.
Que c’est mon mental, la théorie, la technique qui parle et qui décide en lieu et place de mon corps et de mon cœur.

« Je fais des heures de cercles ou d’épaules en dedans dans la carrière parce que c’est ce qu’il faut pour que mon cheval soit en équilibre »
« Je ne fais que de la longe parce qu’il faut qu’il se remuscle »
« Je commence toutes mes séances par 40 min de travail en extension d’encolure parce que c’est ce que mon Ostéo m’a recommandé »
« Je reste une heure dans le champ avec un bout de carotte tout les jours pour qu’il finissent par accepter le licol sans stress »

J’ai des centaines d’exemples d’habitudes, de cadres chiants dans lesquels les cavaliers se sont enfermés sans s’en rendre compte.
Et à chaque fois le problème n’est pas matériel, et la solution n’est pas d’AVOIR !
A chaque fois, nous avons résolus les problématiques en observant :
Qu’est ce que je veux ETRE ?
Quelle est la cavalière que je veux devenir ?
Quelle partenaire je veux être pour mon cheval ?
Quelle humaine de chevaux j’ai envie d’être pour moi ?

Est ce que je veux être dans la joie et la légèreté au quotidien ?
Est ce que je veux être celle qui franchie les limites du possible ?
Est ce que je veux être celle qui écoute ses peurs pour mieux les dépasser ?
Est ce que je veux être hyper à l’écoute de mes besoins et des besoins de mon cheval ?
Etc, etc, etc !

Quand je regarde où ça bug dans l’ETRE, alors je peux faire un pas de plus vers mes rêves pour FAIRE (réaliser ses objectifs) et alors je vais AVOIR (si c’est toujours d’actualité …) !

Chacun de vos choix au quotidien peut vous rapprocher de vos rêves …

Ce que j’ai énoncé dans le paragraphe précédent est vrai dans notre relation avec nos chevaux :
Chaque fois qu’une relation s’effrite, le problème peut être résolus en observant que l’humain est à dix milles lieux de ce qu’il aimerait être au fond de lui.

Te rebrancher à ce que tu voudrais être ne vas pas te demander une métamorphose complète et totale, une grande révolution avec perte et fracas : juste un petit pas de plus vers toi chaque jour …
Un petit pas vers tes grands rêves.

Mais c’est aussi vrai dans notre quotidien :
Si j’ai besoin d’une pause aujourd’hui, c’est parce que j’ai laissé mon mental prendre le contrôle de mes objectifs équestres et professionnels, et que mon mental n’est pas, par définition, connecter à mes besoins et envies profonds !
Au sortir de cette pause, je ne vais pas tout plaquer pour changer de vie à l’autre bout de la planète : je vais réaligner mes objectifs et mon quotidien sur mon corps et mon coeur.
J’ai déjà commencé : et je suis déjà ravie des résultats et des conséquences de ces tout petits pas !

Prenez soin de vous, soyez vivant et créez chaque jour le quotidien qui nourrit vos rêves 😘

Sarah

Laisser un commentaire