L’ambition est innée ; l’absence d’ambition est acquise ! (2/3)

Dans le précédent article de cette série, je vous parlais d’une problématique qui revient souvent chez les cavalières que j’accompagne : le manque d’ambition, la difficulté à rêver grand !
Aujourd’hui, j’aimerai vous apporter quelques pistes de réflexion sur ce qui pourrait expliquer ce problème récurent …

« Notre peur la plus profonde n’est pas d’être nul et incapable. Notre peur la plus profonde, c’est d’être puissant au-delà de toutes mesures. » Nelson Mandela

Pourquoi questionner le pourquoi ?

Il n’est pas toujours pertinent de questionner le pourquoi, et cela finit plus souvent en soupe de cerveau qu’en progression !

Mais ici je trouve intéressant de le faire pour au moins deux raisons :
– comprendre que le manque d’ambition n’est pas un fonctionnement naturel chez nous (et donc pouvoir prendre la décision de changer cela !)
– travailler à ne pas le reproduire et l’encourager, pour aider les générations futures à déjouer, voir faire disparaître ce mécanismes !

La peur de briller

On a tous cette idée en tête, imprégnée depuis tout petit, qu’il ne faut pas faire trop de bruit, pas trop se faire remarquer, bien rester dans le moule.
Est ce qu’on peut l’attacher à un mécanisme de proie qui fait en sorte que le nombre ne paraisse qu’un pour apparaître plus fort face aux prédateurs ? Aucune idée !

En revanche, ce que j’observe c’est qu’enfant, je dirai qu’il y a deux façons de sortir du moule :
– être turbulent, faire le clown ou toutes les « bêtises » imaginables.
– être un excellent élève, être extrêmement passionnée ou douée pour un sujet.

Si tu n’es dans aucune de ces catégories, tu te fond dans la masse et tout va bien.
Si tu es dans une de ces catégories, tu sors de la masse et seras forcément jugé, voir exclu des groupes majoritaires.

Combien d’enfant on appris il ne fallait pas avoir des trop bonnes notes, parce qu’être « l’intello » ce n’est pas une solution pour s’intégrer ?
Combien de jeunes filles on arrêter de rêver d’aventure ou de sport de haut niveau parce que ce n’est pas un « truc de filles » ?Combien de complexes sont nés et on été cachés parce qu’il dépassait de la norme (physique comme émotionnel …) ?
Etc …

Chaque enfant a tirer de ces expériences vécues des enseignements généralisant, qui sont complètement faux, mais qui sont inscrits dans son inconscient et autour desquels il s’est construit !
Chaque enfant a vécu au moins une fois une expérience qui lui a fait comprendre qu’il ne fallait pas trop briller !
Ce sont ces enseignements qui ont permis aux enfants que nous étions, de nous intégrer dans la société, de ne pas être rejeté, exclus.

Et aujourd’hui, nous continuons de porter un regard sur la vie et sur les autres au travers de ces enseignements !

Ainsi pour choisir de briller, de réaliser tes ambitions les plus folles, il faudra réussir à passer au dessus de ces enseignements inconscients, mais aussi supporter le regard des autres qui te jugent par le prisme de ces enseignements.

Clairement, en terme de confort, c’est beaucoup plus facile et moins coûteux de ne pas être ambitieux !
Mais est ce que tu es vraiment ok pour que des conclusions inconscientes enfantines régissent encore ta vie maintenant que tu es un adulte pleinement responsable de tes choix ?!

Avant d’empiler ces enseignements, tu étais une bombe d’ambition !

Combien de fois tes genoux se sont fracassés sur le sol quand tu as appris à marcher ou à courir ?
Combien de fois tu as mangé le sol de la carrière du centre équestre ? (Et pour les plus teigneux, est-ce que le poney qui te mettait le plus souvent par terre n’était pas ton poney préféré ?)
Combien de mots tu as dû décrypter pour apprendre à lire et réussir aujourd’hui à lire fluidement cet article ?

A chaque chute, à chaque nouveau mot, l’enfant que tu étais a appris de cet échec, et à recommencer ! Il a améliorer sa technique, changer sa méthode, pour enfin réussir !
Ça lui a pris plus ou moins de temps, mais il est allé au bout de son ambition ! Et si parfois il a pu se laisser aller au désespoir, ce n’était jamais long, et il se remettait rapidement en selle !

Cette ambition est naturelle !

Il ne tient qu’à toi de rallumer la flamme ! De rebrancher cette force naturelle pour dépasser tes limites et aller au bout de tes rêves Pour te relever rapidement en cas d’échec et le transformer en apprentissage !

On se lance maintenant ?!

Dis moi en commentaire quel est l’enseignement inconscient qui t’empêche d’être ambitieux, que tu as repéré chez toi après la lecture de cet article, et que tu choisi de dégommer à partir d’aujourd’hui !

Travaillons ensemble à ce que l’ambition devienne la norme !

Sarah

Ps : ce sont ces enseignements inconscients qui nous amène à juger négativement l’ambition.
Pour beaucoup l’ambition rime avec égocentrisme et égoïsme, qu’être ambitieux c’est nécessairement écraser l’autre et chercher à être toujours meilleur et toujours plus performant au point de se détruire ou de détruire son entourage !
Bullshit, bullshit et encore bullshit !
Etre ambitieux c’est choisir de vivre pleinement la vie qui vibre au fond de nous !
Tout le reste, c’est un problème d’éthique, d’ego ou de moral, mais ça n’est pas un problème d’ambition !

Laisser un commentaire