Votre cycle n’a pas de secret pour votre cheval …

Article Exclusivement RÉSERVÉ aux Femmes !!

Bien sûr que non ! Vous êtes tous les bienvenus dans le monde merveilleux du joyeux cycle féminin !

« La plus noble conquête du cheval, c’est la femme. »
Alfred Jarry

J’ai très longtemps subi mon cycle et surtout sa phase la plus compliquée : celle où vous descendez au dix millième dessous, où un rien vous fait fondre en torrents de larmes, et où quoi que vous fassiez, de toute façon, vous vous jugez bonne à rien !
C’était donc aussi souvent une source de conflit avec Velga : parce que j’attendais des choses d’elle, que mon énergie du moment ne me permettait pas d’accueillir …

Un jour, après un énième épisode effroyablement chaotique, je me suis souvenue d’une BD découverte au hasard d’internet. Et c’est ainsi que j’ai suivi l’enrichissante formation de Gaëlle Baldassari !

Aujourd’hui, je ne subi plus mon cycle : j’écoute mon corps, je prends soin de lui, et je rêve du jour où je serai suffisamment libre dans mon fonctionnement quotidien pour pouvoir vivre chaque jour à son rythme !
Et ma relation avec Velga, c’est évidemment apaisée !

Dans cette article, je voudrai vous proposez de suivre votre cycle dans la relation à votre cheval …

La prise d’élan
Galop en pleine nature

Juste après les règles, c’est la phase où vous débordez d’énergie !
Vous êtes hyper motivé et vous devenez la reine de la To Do List !

C’est le moment idéal pour sortir de votre zone de confort, et pour prendre des risques (réfléchis !) C’est donc la meilleure période pour osez de nouvelles choses avec votre cheval : vous remettre à l’obstacle, aller en extérieur, faire un stage dans une nouvelle discipline, etc.

Attention cependant, notre trop plein d’énergie nous rend impatiente avec notre entourage !
Alors avant de vous fâcher sur votre cheval, parce que vous le trouvez franchement mou aujourd’hui, souvenez-vous, que vous êtes hyperactive en ce moment !

Debout sur la planche

Cette phase correspond à votre pic d’ovulation. Vous êtes rayonnante et pleine d’empathie !

C’est le bon moment pour prendre soin de votre cheval : massage, pansage à rallonge. Prenez le temps de l’observer et de lui apporter ce qu’il a besoin.

Vous pouvez ressentir un peu de manque de motivation pour le travail de votre cheval, et préférez les activités plus posé (ex : gymnastique douce) au activités très sportive (ex : parcours de cross)
Ne vous forcez pas, la motivation reviendra !

C’est aussi le moment d’échanger, de s’ouvrir aux autres, de confronter ses idées à la réalité.
N’hésiter pas à profiter de votre groupe Facebook privé – Vers une équitation médecine pour cela !

Dans le tube de la vague

C’est la phase critique ! Très variable, on peut se sentir en pleine forme, et basculer soudain dans une énergie très négative !
C’est le moment où on analyse tout, mais où ressort surtout le négatif.

C’est aussi la phase la plus créative, où vous collectionnez les nouvelles idées : mais comme vous êtes dans le sombre, vous les trouverez nulle, et rien n’en ressortira !

Alors prenez des notes. (Vous pouvez par exemple utiliser les dernières pages de votre Journal de progression !)
Notez ce qui ne va pas : conditions de vie de votre cheval, matériel, pratique, etc.
Et notez aussi vos nouvelles idées, sans les juger : comment améliorer les conditions de vie de votre cheval ? De quel matériel auriez vous besoin ? A qui pourriez vous vous adresser pour améliorer votre pratique ? Quel rêve avez vous envie de suivre avec votre cheval ? Etc

Posée sur la planche

C’est seulement à cet instant que vous pouvez relire vos notes précédentes, vos idées et juger celle au bout desquelles vous voulez aller. C’est le bon moment pour prendre des décisions !

Mais surtout, cette phase de votre cycle est celle qui vous invite au repos.

Alors bien sûr, vous pouvez vous forcer à sortir de votre couette : il vous en coûtera de la fatigue, mais c’est possible !
Mais le mieux reste quand même d’offrir ce temps de repos à votre corps. La meilleure option avec votre cheval, est de partir se faire une balade tranquille au pas, ou simplement de s’offrir une méditation au milieu du champ avec lui ! De cette façon, les choses s’apaisent, et votre mental se repose …

Prenez le temps de votre corps pour améliorer la relation à votre cheval

Avez-vous reconnue ces phases dans votre vie quotidienne ?

S’il est possible de fonctionner à « contre-phase » -pour le travail, la vie de famille, etc-, les chevaux en revanche, nous poussent à écouter notre cycle.
Parce qu’eux sentent très bien dans quelle énergie nous nous trouvons !
Et en prenant le temps de vous écouter profondément, vous vous rendrez compte que la plupart des fois où votre cheval vous semble particulièrement insupportable, c’est parce que vous fonctionnez à « contre-phase ».
Et pour eux, ça n’a aucun sens de fonctionner contre votre énergie profonde !

Alors prenez le temps de vous écouter, d’écouter votre cycle, pour améliorer la relation à votre cheval : parce que vous améliorez votre relation à vous même !

Sarah

Laisser un commentaire